nutrition
← Retour

La chataigne

L’automne est là. Respirer l’odeur de la forêt, ramasser des châtaignes en famille : effet antistress assuré.

  • Quelle différence entre châtaigne et marron ?

La châtaigne est un fruit sauvage qui contient plusieurs amandes alors que le marron est une variété cultivée et ne contient qu’une seule amande.

ATTENTION : à ne pas confondre avec le marron  d’Inde, non comestible et très TOXIQUE, fruit du marronnier d’Inde (seule espèce de marronnier en France) que l’on voit souvent le long des routes et dans les cours de récréation.

Le bois du châtaigner est protégé naturellement contre les insectes et les vers, ce n’est pas le cas du fruit qui, s’il en contient, présente un ou plusieurs trous dans la coque.

Les châtaignes jonchent les sous-bois de châtaigniers. Bien protégées par leurs bogues, attention de ne pas vous blesser avec cette enveloppe piquante !

Pour être consommée dans les meilleures conditions, la châtaigne doit être brillante et lourde (pas d’espace entre l’amande et l’écorce).

Ce fruit ne supporte pas la chaleur ni l’humidité. Il ne se conserve pas longtemps et jamais à température ambiante. Pour préserver ses qualités nutritionnelles, il faut l’éplucher et ne pas le laisser plus de 4 jours au réfrigérateur.

 

  • Que nous apporte la châtaigne ?

Du potassium en très grande quantité qui agit bénéfiquement sur la pression artérielle.

Beaucoup d’amidon, sucre de réserve qui favorise une élévation douce de la glycémie.

Une grande teneur en magnésium pour une bonne action au niveau des crampes musculaires et sur l’équilibre émotionnel.

Très riche en fibres et sans gluten, elle améliore le transit intestinal. Sa farine est un bon substitut en cas de maladie cœliaque.

Des vitamines E, C et B qui boostent notre système immunitaire et préservent la beauté de notre peau.

A noter, c’est un fruit très énergétique (deux fois plus calorique que la banane ou la pomme de terre), qui rassasie efficacement. Pour preuve : on appelait le châtaignier « l’arbre à pain », car pendant longtemps la châtaigne fut la base de l’alimentation de populations pauvres.

 

  • Comment la consommer ?

Sans matière grasse, à l’eau ou grillée en accompagnement d’un plat ou en dessert.

Au coin du feu, grillée sur une poêle à trous : attendre qu’elles refroidissent, puis enlever l’écorce et la peau: patience indispensable, et détente garantie !

Une fois cuite, vous pouvez les congeler en prévision des fêtes de fin d’année.

Partage :

Partage Linkedin